LES ACTUALITÉS

Rentrée 2017 ce qui va changer pour nos enfants

01/06/2017

 

Le ministre de l’éducation dispose de trois mois pour commencer à mettre en œuvre les différents points de la campagne d’Emmanuel Macron concernant l’éducation de nos enfants ! Il s’agit là d’un véritable challenge, car même si le gouvernement souhaite une mise en place progressive de la réforme, la rentrée approche à grands pas. Certains sujets sont au cœur des débats pour cette rentrée 2017 !
Limiter le nombre d’élèves à 12 par classe sur les sections CP et CE1 dans les zones d’éducation prioritaire.  Il s’agit de la première réforme que le gouvernement Macron souhaite mettre en place dès la rentrée.


Combien de classes seront concernées ?

Selon Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, 2 200 classes seraient concernées.


Comment le gouvernement compte mettre en place cette réforme pour la rentrée ?

Tout d’abord par un « redéploiement » des postes. Et dans un second temps, une phase de recrutement.

La fin des devoirs à la maison ?

Ce dispositif est également l’une des priorités de la rentrée à venir. Le but est d’instaurer un créneau durant lequel les enfants feront leur devoir au sein de l’établissement scolaire et non plus à la maison.  Le processus sera bien évidement adapté à chaque niveau scolaire (primaire, collège). A ce jour les classes concernées et les conditions de mise en place de ce dispositif reste inconnu. Le ministre va très bientôt s’exprimer à ce sujet, car il faut le rappeler le planning reste serré pour la future rentrée scolaire !

Vers une semaine de 4 jours ?

Le but est d’alléger le rythme scolaire pour les enfants. Concrètement, il s’agit d’un décret que le gouvernement souhaite publier cet été et qui permettrait aux différentes communes de décidées si elles souhaitent revenir à une semaine de 4 jours à raison de 6h par jour ou bien, de conserver le système actuel.

On entend également parler de la réouverture des classes bilangues, cette initiative vise à favoriser l’ouverture de la France vers l’Europe.

De nombreux challenges attendent le nouveau gouvernement dans un temps très limité. Il faudra donc attendre la rentrée de septembre pour assister aux premiers changements. Affaire à suivre !



      

 

Sources : Le Parisien, Le Figaro

 

Nos modes de paiement