Actualités

4 idées reçues sur les colos

17/02/2021

Sacs de voyage perdus, animateurs loufoques ou au bord de la crise de nerf, blagues potaches à répétition... Les idées reçues sur les colonies sont nombreuses et ont largement été exploitées par le cinéma. Pas de panique, le grand écran est souvent loin de la réalité. Nous démêlons le vrai du faux grâce à notre ciné-checking sur les colonies de vacances. 

Les vacances approchent. Un refrain résonne dans votre tête au moment de réserver un séjour pour vos enfants : « Les jolies colonies de vacances, You kaïdi aïdi aïda ». Les colos ont marqué de nombreuses générations d’enfants en leur apportant de l’indépendance, de l’autonomie et de la découverte. Elles sont donc incontournables dans la culture populaire et beaucoup de scénaristes et réalisateurs s’en sont inspirés. 

 

1/ « Nos jours heureux » : non, les monos n’ont pas la tête sous l’eau !

Un directeur novice n’arrivant pas à imposer son autorité auprès des enfants, de jeunes animateurs débordés ou déjantés… Le film « Nos jours heureux » d’Olivier Nakache et Eric Toledano, sorti en 2006, nous présente une équipe d’animateurs joués par Jean-Paul Rouve, Omar Sy ou encore Marilou Berry. Ces derniers découvrent, à travers de nombreuses mésaventures, les difficultés et les joies d’encadrer des enfants. 

Et en colo Telligo?

Même si les animateurs passent en général de très bons moments avec votre enfant, ils ne sont pas en vacances ! Ils sont là pour accompagner les jeunes et les aider à grandir, avec bienveillance. D’ailleurs, tous ont suivi une formation d’animation comme le BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) ou le BAFD (Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur). 

Les animateurs Telligo sont capables de veiller à la bonne intégration de chacun. Présents auprès des adolescents et des enfants à chaque activité, ils les suivent individuellement au fil du séjour. Ils les aident aussi à trouver leur place dans le groupe, à oser et à s’affirmer.

 

2/ « A nous quatre » : non, il n’y a pas de bizutage en colo !

Recevoir un cocktail de miel et de crème sur la tête sous les rires des autres jeunes de la colonie… C’est l’une des mauvaises blagues que les deux héroïnes rivales, qui viennent de découvrir qu’elles étaient sœurs jumelles, se font dans le film américain de Nancy Meyers « A nous quatre » sorti en 1999 en France. 

Et en colo Telligo ? 

La bienveillance et la bonne humeur sont au programme ! Le bizutage est interdit. Nos moniteurs encadrent les enfants et les adolescents en veillant aux éventuels risques de débordement, et le séjour se déroule dans un lieu et un climat sécurisant. 

En colo, vos enfants apprennent, dans un autre cadre que l’école, la vie en collectivité. À travers les défis, les activités sportives et les jeux, les animateurs créent entraide et esprit d’équipe. Ainsi, les enfants apprennent à s’affirmer tout en respectant les autres.

Que ce soit pour les activités individuelles ou en équipe, la colonie de vacances les aide à avoir un regard plus juste sur les personnes qui les entourent et à s’épanouir au contact du groupe, en se faisant de nouveaux copains.

 

3/ « Vendredi 13 » : non, animateur ne rime pas avec serial-killer !

Un mystérieux personnage vêtu d’un ciré noir, des moniteurs qui disparaissent… Les vacances à Crystal Lake ne sont pas de tout repos ! Le film « Vendredi 13 » de Sean S. Cunningham a marqué des générations d’enfants depuis les années 1980. Les camps de vacances, les établissements scolaires aussi, sont un des terrains de jeu favori des réalisateurs de cinéma d’horreur. Mais, ces fictions sont évidemment le seul fruit de leur imagination débordante !

Et en colo Telligo ?

Partir en colonie loin de ses parents peut créer quelques peurs et un peu d’angoisse. Pourtant, s’éloigner du cocon familial est une expérience nécessaire pour la construction de l’enfant, et en colo, cela se fait avec le soutien des animateurs et encadrants. 

Pour être encore plus attentifs aux besoins des enfants qui appréhendent de quitter quelques jours le cadre familial, nos taux d’encadrement sont renforcés bien au-delà de la réglementation. Sur nos séjours thématiques, nous recrutons un animateur pour 5 à 6 enfants, et sur nos séjours sportifs, un animateur pour 5 à 7 enfants.

 

4/ « Les valeurs de la famille Addams » : non, personne ne va coller votre enfant devant la télé !

Des animateurs zélés et hystériques embrigadent les enfants dissidents et les contraignent à faire du tricot en regardant des dessins animés pour les recadrer. C’est la colonie où débarque la jeune Mercredi dans le film « Les valeurs de la famille Addams » de Barry Sonnenfeld sorti en 1993. 

Et en colo Telligo?

Nos colonies de vacances ne censurent pas les enfants, ni ne les brident dans leur créativité. Au contraire, notre approche pédagogique, portée vers l’action, les incite à repousser leurs propres limites

Le but est d’aider votre enfant à découvrir ses qualités et révéler son potentiel, pour qu’il se sente fier de ce qu’il peut faire ! Ainsi, tous les enfants et les adolescents comprennent par le jeu et le sport qu’ils sont parfaitement capables de relever des défis. Cela leur permet de prendre davantage confiance en eux, et de devenir plus libres et plus créatifs. 

Pour y arriver, nos séjours sont remplis d’activités artistiques et sportives. De la danse, du cirque, des langues… Il y a l’embarras du choix pour permettre à chacun de progresser là où il le souhaite. 

 

Pourquoi faut-il laisser les enfants souffler pendant les vacances ?

26/02/2021

À l’approche des vacances, une question revient : « Comment occuper mon enfant…

3 bonnes raisons de choisir une colonie "slow travel" pour mon enfant

26/02/2021

Entre les cours, les devoirs et les activités extra-scolaires, votre enfant a un rythme soutenu tout…

Remboursement ou report en cas d’imprévus

25/01/2021

Telligo vous propose un remboursement ou un report de l’inscription en cas d’imprévus liés…